Renault Kadjar : injection directe ou indirecte ?

Vous n’ignorez sans doute pas que, quel que soit le véhicule, ce dernier consomme du carburant. Néanmoins, il y a plusieurs façons pour un véhicule de brûler le carburant adapté à son moteur. C’est ainsi qu’on parle d’injection directe ou indirecte. Concernant la Renault Kadjar de 2016, vous aurez le choix entre un modèle à injection directe ou un modèle abordant une injection indirecte. Lequel d’entre les deux faut-il choisir ? Suivez !

La Renault Kadjar de 2016 à injection directe

En ce qui concerne l’injection directe, il faut avouer qu’il s’agit d’un système assez répandu, car il est possible de le retrouver avec un bloc moteur essence ou un bloc moteur diesel.

Cela est dû au fait que ce type de système est considéré comme étant assez environnemental. En effet, la Renault Kadjar de 2016 à système d’injection directe ne consomme pas beaucoup de carburant. Toutefois, il faut reconnaître que le gaz qui s’échappe du pot est assez toxique.

A considérer : https://fr.wikipedia.org/wiki/Renault_Kadjar

Ce qui caractérise même un système d’injection directe, c’est que les injecteurs en question conduisent de façon directe le carburant à la chambre de combustion. Cela signifie que l’injection directe se chargera de pulvériser directement le carburant dans le cylindre de façon régulière avec une certaine quantité de carburant.

Il faut se rendre compte que l’injection directe est beaucoup plus propre. Cela est dû au fait que l’admission de carburant qui s’effectue se fait uniquement avec de l’air, ce qui a le don de purifier l’injection. Toutefois, il faut reconnaître que l’injection directe engendre des pressions assez fortes.

La Renault Kadjar de 2016 avec injection indirecte

Lorsqu’on parle d’un moteur à injection indirecte, il faut savoir que le système d’injection varie en fonction du fait qu’il s’agit d’un moteur essence ou d’un moteur diesel. Généralement, le système d’injection indirecte implique que le carburant est injecté à l’intérieur du collecteur d’admission.

Vous l’aurez remarqué, ici le cylindre n’est plus directement concerné, car le carburant doit se mélanger de façon homogène. Cela aura pour conséquence d’occasionner une meilleure combustion, et ainsi, des particules moins fines. La plupart des moteurs modernes aujourd’hui, ne s’inscrivent pas dans cette optique.

En effet, l’injection indirecte engendre une vaporisation sous l’effet de la chaleur et non sous l’effet de l’air. Cela permet une combustion très optimale, lorsque le carburant se trouve dans la chambre de combustion. Aussi, faut-il avouer que l’injection indirecte nécessite de basses pressions afin que le carburant soit transmis dans le cylindre.

Il faut également avouer qu’en matière d’injection indirecte le coût est relativement bas. Aussi, lorsqu’il s’agit d’un moteur essence, l’injection indirecte se situe au-dessus de la soupape. Pour un moteur diesel, l’injection se fait de façon séparée dans une chambre qui donne accès au cylindre et non à la chambre d’admission.

A voir aussi : Comment ajuster son thermostat ?

Que faire ?

Si vous vous posez la question, sachez comme nous l’avons déjà mentionné, que des véhicules à injection directe sont le plus répandus sur le marché automobile. Ainsi, vous avez plus de chance de tomber sur ce type de moteur qui est considéré comme étant assez environnemental.

Il n’en demeure pas moins que l’injection directe est moins écologique que l’injection indirecte. Le mieux serait donc de choisir une Renault Kadjar 2016 à injection indirecte, car il faut aussi retenir que le coût est moindre.

Découvrez le renault kadjar intens